Publié le 26 Octobre 2012

L'Aïkido est-il un sport de glisse ?

De nouvelles pratiques sportives émergent chaque année : street-climbing, foot de rue, BMX, snowboard, shadow boxe, Kite-surf, CrossFit… Les adeptes de toutes ces disciplines mettent en avant le besoin de liberté, le retour aux sources ou l’utilisation de l’environnement naturel. Certains observateurs du monde sportif classent ces nouvelles pratiques dans la catégorie des « sports de glisse » faisant ainsi référence à l’esprit dans lequel elles sont pratiquées.

Ces pratiquants se posent souvent en opposant aux sports traditionnels. Ils refusent la quantification et le classement des performances selon toute mesure de temps, de distance ou de quantité. La recherche du bien-être et de l’harmonie avec son environnement sont mises en avant. Bien souvent, dans les premiers temps, ces sports nouveaux connaissent un fort engouement. Il est vrai que pratiquer juste pour faire un chrono finit par lasser…

L'Aïkido est-il un sport de glisse ?

Néanmoins, à mesure que le nouveau sport devient populaire, les dérives apparaissent, l’esprit initial se perd un peu. Deux phénomènes s’immiscent petit-à-petit : l’un est lié aux performances, l’autre à la sécurité.

Le premier est la comparaison de ses propres performances à celles des autres adeptes. Parfois, des classements apparaissent alors qu’ils étaient totalement proscrits. Peut-être certains espèrent-ils briller dans les antichambres de disciplines dans lesquelles ils étaient plutôt bons sans en être des champions ? Néanmoins, se comparer aux autres n’a rien de malsain, c’est même naturel. Cela prouve qu’on ne pratique pas égoïstement dans son coin et que l’on prête attention aux prouesses des autres.

L'Aïkido est-il un sport de glisse ?

Le deuxième phénomène est le besoin de sécuriser la pratique même si au démarrage, le risque en faisait partie intégrante. Mais avec le nombre d’accidents grandissant, les sociétés demandent à ce que les cadres et entraîneurs soient qualifiés. Des normes de sécurité fleurissent sur les équipements et matériels utilisés. Tout cela coûte alors de plus en plus chèr au point que certaines disciplines introduisent la compétition… et parviennent même parfois à devenir des disciplines olympiques, les disciplines du sport traditionnel par excellence !

Toutes ces disciplines ne suivent pas cette évolution, bien évidemment, chaque sport se développe différemment. Et après tout, même si ce chemin est suivi, est-ce un mal ? Le spectacle sportif ne s’en trouve-t-il pas renouvelé ?

Voir les commentaires

Rédigé par Julien Henriet

Publié dans #aikido, #sport

Repost0

Publié le 17 Octobre 2012

Les bienfaits de l'Aïkido

L’Aïkido est une discipline martiale aux multiples facettes et donc aux multiples bienfaits. La finalité est la même que dans la plupart des autres arts martiaux : trouver sa place et la tenir. C’est le chemin proposé qui est différent. Vous trouverez donc dans l’Aïkido des techniques, des projections et des clés de bras similaires à tous les autres arts martiaux : le corps fonctionne de la même manière quel que soit l’art pratiqué.

L’Aïkido est avant tout un Budo : une voie pour un guerrier. Apprendre à se défendre fait donc partie intégrante de cette discipline. Cela passe par apprendre à maîtriser son corps, son équilibre et ses émotions de manière à être complètement serein, intègre, entier, déterminé dans ses actions. La coordination des différents gestes et déplacements est primordiale, l’apprentissage de séquences de combats chorégraphiés est donc inévitable. Il n’y a pas de technique efficace sans recherche de perfection dans les gestes. Il faudra donc les répéter plusieurs fois. Le timing et le rythme seront aussi travaillés avec précision.

Les bienfaits de l'Aïkido

Mais à mon avis, la grande spécificité de l’Aïkido réside dans le développement de l’empathie : en effet, l’Aïkido se pratique la plupart du temps avec un partenaire. Le contact est presque systématiquement recherché : il est nécessaire d’apprendre à « sentir » les réactions, les tensions et les impulsions de vos partenaires pour savoir à quels moments agir, à quelle intensité et de quelle manière. A un niveau plus élevé, vous pourrez anticiper les réactions. Pour développer cette empathie, vous jouerez alternativement les rôles de celui ou celle qui « attaque » et celui ou celle qui « se défend ».

Au début, un effort intellectuel est nécessaire : la chorégraphie de certaines techniques est complexe et les techniques sont nombreuses. De plus, elles portent un nom Japonais ! Par ailleurs, l’apprentissage des chutes est capital. Elles sont incontournables pour une pratique sécurisée : votre professeur insistera donc beaucoup sur celles-ci. Mais apprendre à chuter vous servira car plus on avance dans l‘âge, plus on a peur du sol. Regardez comment les enfants adorent se rouler parterre et comment les adultes y rechignent. Vous retrouverez progressivement ce plaisir oublié. Et une fois les chutes et les chorégraphies de base acquises, vous pourrez vous dépenser de plus en plus, commencerez à « mouiller le kimono » et pourrez vous laisser porter par les cours !...

Voir les commentaires

Rédigé par Julien Henriet

Publié dans #aikido, #sport, #art

Repost0