Vers un travail intérieur

Publié le 4 Mars 2013

Minimiser ses déplacements tout en gardant un maximum d’efficacité contribue indéniablement à se protéger car l’exécution des mouvements gagne en rapidité. Certains Maîtres ne semblent même pas bouger ! Ces vidéos de Maître Shioda et Ikeda sont édifiantes ! Comment font-ils ?

En abordant la technique d’Aïkido comme un support éducatif, et non plus comme une finalité martiale, un exercice consiste à considérer une technique et à l’exécuter de manière ample et lente, tout en l’analysant ainsi : énumérer mentalement les étapes, ressentir les instants auxquels Uke est déséquilibré, observer de quelle manière Tori est placé(e) par rapport à Uke au moment de son déséquilibre, observer les directions, les angles, les positions de mains par rapport à l’axe du corps et celui de Uke, la manière dont le poids du corps est réparti à ces instants-clés de la technique. Ces observations en tête, la deuxième partie de l'exercice consiste à trouver le moyen d'obtenir le même résultat (c’est-à-dire les mêmes positions, directions et placements de mains par rapport à Uke) tout en restant sur place.

Sept comportements observables m'apparaissent de première importance à ce jour :

  1. La synchronisation gestuelle avec Uke (Uke bouge, Tori bouge),

  2. Le relâchement des bras et un renforcement de l'assise, de l'ancrage dans le sol,

  3. Le centrage des mains sur l’axe nez-nombril,

  4. La transformation des déplacements des pieds en rotations des hanches autour de l’axe du corps,

  5. La posture maintenant le bassin en rétroversion,

  6. L'utilisation pleine et entière de la bascule du buste dans l’axe nez-nombril,

  7. La synchronisation de la respiration au geste.

Vers un travail intérieur

En plus de diminuer les déplacements de Tori, la mise en pratique de ces comportements observables permet de gagner en densité aussi bien dans le rôle de Tori que dans celui de Uke. Il peut être difficile au début de les mettre en pratique sur une technique "complète", aussi peut-on les appliquer dans un premier temps à nos déplacements. Transformer un déplacement Irimi-Tenkan en Irimi-Henka lorsque Uke saisit Katate Dori me paraît aussi être un excellent exercice. Uke doit être pris dans une spirale autour de Tori et non plus Tori dans une spirale autour de l'axe matérialisé par la saisie. Au fur et à mesure que ces comportements sont maîtrisés, l'inutilité de "pousser" ou "tirer" avec les bras devient évidente et est remplacée par une action forte des hanches dont les bras deviennent le prolongement.

Rédigé par Julien Henriet

Publié dans #aikido, #art, #education

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

foueze 30/04/2013 14:48

waouuuhhh comme t'es trop fort mon juju d'amour !!! trop intelligent et tout et tout humble et tutti quanti bon j'arrête...j'ai adoré tes articles que je prends seulement la peine de lire vraiment maintenant ...je te kiffe trop top et je te dis à bientôt... au fait tu viensà Romorantin ce week.end du 456mai ? Nadine et son équipe melinoise y sera aussi...je te dis hasta bientôt my darling
paix et lumière à toi et aux tiens
Foueze

Julien 30/04/2013 15:52

Hello Françoise !! Merci beaucoup !! C'est super-sympa ! Bon, je vais tâcher de rester à la hauteur, alors !!!! Comme tu me mets la pression à flatter ainsi mon égo !!! Non, désolé, je n'y serai pas. Mais ne t'inquiète pas, on se verra bientôt ! Grosses bises ! Julien.