A la recherche du Kihon et du Senseï !

Publié le 14 Décembre 2014

A la recherche du Kihon et du Senseï !

Pierre Matthieu, professeur d'Aïkido renommé très apprécié ayant enseigné à Lyon de nombreuses années, demeure en Franche-Comté depuis le début de saison. Il a rejoint Hervé Guénard au sein du Collège Technique Régional de la ligue FFAAA Franche-Comté ! Ces deux techniciens sont 6ème Dan, respectivement BEES 2ème degré et 1er degré ! lIs nous ont invités à réfléchir ensemble à ce qu'était un Kihon et au rôle de professeur d'Aïkido.

A la recherche du Kihon et du Senseï !

Chaque technique d'Aïkido peut être effectuée de différentes manières. De nombreuses variantes sont envisageables et présentées dans les stages. Ces variantes dépendent bien souvent des réactions d'Uke, de ses capacités physiques, de son expérience et de sa lecture du mouvement exécuté. Le Kihon est la forme de référence du mouvement en réponse à une attaque ou à une situation et qui permet d'acquérir des aptitudes spécifiques. Par exemple, le Kihon d'Ikkyo sur Kata Dori Men Ushi ne consiste pas nécessairement à revenir au Kihon d'Ikkyo sur Kata Dori. Pierre nous a invité à réfléchir à ce qui était vraiment important dans quelques techniques : Ikkyo, LA technique d'Aïkido par excellence, Irimi Nage et Tenchin Nage.

Une deuxième partie du séminaire a été consacrée à une sensibilisation du rôle de professeur d'Aïkido. Le professeur est l'exemple de ses élèves, ses élèves reproduisent ses gestes aussi bien que ses comportements. L'observation du Reishiki est donc important. Nous sommes tous tombés d'accord sur le fait que le professeur doit avoir l'envie affichée de faire progresser ses élèves. En cela, il est très important qu'il témoigne de l'intérêt aux élèves expérimentés, mais aussi et surtout aux élèves moins expérimentés, qui débutent, cherchent les clés de notre discipline et n'osent pas poser de question. Apporter des corrections individuelles à toutes et tous est donc essentiel. Susciter et entretenir la motivation chez les Aïkidoka passe aussi, bien évidemment, par une progression technique et une recherche personnelle (Shoshin, l'esprit neuf) permanente du Senseï.

A la recherche du Kihon et du Senseï !

En cela, Pierre et Hervé ont été exemplaires ! Nous n'avons pas vu le temps passer ! A titre personnel, je me permets de remercier une fois de plus Hervé pour la générosité dont il nous fait preuve à chaque stage qu'il dirige. Je tiens aussi à remercier Pierre, qui s'est inscrit en toute humilité dans notre club en début de saison. Même si, vis-à-vis de Pierre, je ne me pose qu'en animateur (et non en Senseï), j'avoue avoir été angoissé à l'idée qu'un technicien ayant deux Dan de plus que moi rejoigne nos rangs. Mais sa disponibilité, son expérience et sa sagesse sont unanimement appréciées au sein du club ! Ces deux techniciens ont beaucoup à nous apprendre et ont manifestement envie d'aider les Aïkidoka de notre ligue à progresser et nous aider à prendre la relève. Suivre ces séminaires constitue donc une chance proposées non seulement aux enseignants et futurs enseignants, mais aussi aux Aïkidoka souhaitant aller au-delà de la forme des techniques pour en comprendre la substance et découvrir le message qu'O Senseï Ueshiba Morihei a souhaité nous transmettre ! Une opportunité à saisir...

Rédigé par Julien Henriet

Publié dans #aikido, #federation, #education, #stage

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article